Reveil difficile

On a du vrai plaisir à faire du vélo en Espagne. Les routes larges, calmes, paysages intéressants. On trouve par tout le petit bar avec du café au lait et une tostada ou une tapa.

Les seuls problèmes rencontrés sont les horaires. D’abord l’horaire du soleil (ok, pas la faute au pays), que se lève tard et, par conséquence, nous oblige (principalement à un de nous…) à un effort sur humaine pour se lever. En deuxième c’est l’heure du dîner que commence qu’a 20h30. On arrive à prendre quelques tapas avant mais on termine pour se coucher tard.

Ces derniers jours on a visité les très jolies villes de Avila et Salamanca, hautement recommandés.

Désolé pour ne pas poster des photos, elles viendront dans un prochain post, avec l’histoire du premier ennui technique sur un des vélos.

A bientôt!